un air de famille
une pièce d'Agnès Jaoui
&
Jean Pierre Bacri

uadf eau vive.jpg

UN AIR DE FAMILLE
Mise en scène par Fabienne Gardon

 Avec :

Denis.........................................Emmanuel Benichou

    Betty..........................................Murielle Gnutti
    Mme Ménard...................... Catherine Herbrecht

    Henri..........................................Roland Haugades              Philippe  ..................................Yves Skuta
    Yolande ..................................Joelle Pfarr ou                                                                           Florence Lamanna

à l'accordéon......................... Catherine Tornatore

un remerciement particulier à Philippe Jais pour son assistance et son soutien au cours de cette création

 

Durée du spectacle : 1h30

L'histoire

Comme tous les vendredis soir, la famille Ménard se retrouve chez l'un des deux fils, Henri, tenancier du bistrot «Au père tranquille». Sa femme, Arlette, est en retard et tout le monde l'attend. Philippe, le frère d'Henri, numéro quatre dans une grande entreprise, est inquiet de sa prestation télévisée de la journée et ne se préoccupe que de lui-même, alors que c'est l'anniversaire de sa femme, Yolande, qu'il traite avec mépris. Une rivalité terrible se joue entre les deux frères que la mère ne fait qu'attiser en affichant sa préférence pour Philippe. Quant à la soeur, Betty, elle est en instance de rupture avec Denis, serveur dans le bar d'Henri.

 

Note d’intention

 

 

 

Le choix d’un air de famille s’est fait très naturellement. Au fil des répétitions, des représentations , le collectif du Trom est véritablement devenu une sorte de famille. Nous voulions absolument rejouer ensemble. 

Alors que nous allions écouter un concert de jazz à la cave Romagnan, le souvenir du film de Klapisch nous est revenu en raison du décor. Nous avons découvert que c’était un film culte pour chacun de nous.  

Quand nous avons commencé à lire la pièce, nous nous sommes dits que c’était un choix qui convenait à toutes nos personnalités. Mais nous avons craint de tomber dans la facilité d’une oeuvre trop connue.

 

Cependant, au delà des répliques cultes de Bacri et de la célèbre scène d’anniversaire immortalisée par Catherine Frot, nous avons convenu que cette pièce a marqué une génération mais reste d’actualité en raison du décalage qu’il y a entre ce qu’on livre de nous en société et ce qu’on tait en famille.

Au départ, nous voulions jouer dans de vrais bistrots, la première étant réservée à la cave Romagnan. Nous voulions jouer en immersion public, partageant avec lui  la soirée d’anniversaire.Le spectateur assis à côté des acteurs aurait assisté  aux règlements de compte de chacun, décrypté les non dits, les petits secrets. Nous voulions redonner au bistrot ses lettres de noblesse, ce lieu où on se fait une famille en buvant un coup, en écoutant discrètement les histoires qui se racontent à la table voisine sur un air d’accordéon. La chanson de Renaud Mon Bistrot préféré s’est imposée. Cette idée de convivialité nous poussait vers une une mise en scène collective véritablement inspirée par l’esprit de famille.

 

Malheureusement, la crise du COVID a modifié cette intention, nous avons alors voulu revenir à une forme plus scénique. C’est aussi naturellement que nous avons demandé à Fabienne Gardon de reprendre la mise en scène. Encore une affaire de famille, car retrouver Fabienne c’était revenir sur les traces de notre rencontre : le Cercle Molière illustre famille du théâtre amateur niçois. Fabienne reprend donc les rennes avec brio car elle connait très bien la pièce qui a été jouée par le cercle il y a 10 ans.  

 

Il apparait dans cette pièce que la famille est loin d’être un lieu idyllique. Alors que l’on se voit toutes les semaines ou même tous les jours on ne se connait pas, on reste sur les préjugés inculqués depuis l’enfance,  souvent par la mère, ou bien on se conforme à ce qu’on attend de nous tout en cachant sa vraie personnalité.

Chacun manque de considération, on pense que l’amour est acquis sans effort. 

On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime….

A la fois comédie familiale, comédie romantique et comédie de bistrots. Nous leur dédions cette pièce et tenterons d’en faire le grand personnage de cette pièce

 

 

Lors de la disparition de Jean Pierre Bacri nous avons été bouleversés comme s’il faisait partie de la famille à force de répéter, de l’évoquer en analysant ses points de vue…. Nous espérons lui rendre hommage.

vidéo tournée à la cave Romagnan à Nice. Elle visait à annoncer la première représentation qui devait avoir lieu au théâtre de l'eau vive (annulée  à cause de l'épidémie de COVID) accordéon : Catherine Tornatore